• Ceux qui suivent les aventures du blog sur les réseaux sociaux savent qu'il y a quelques semaines, j'ai eu l'immense plaisir de faire un live sur Facebook et YouTube avec la pétillante Sandrine, présidente de l'association "Quand un sourire suffit" et animatrice de la chaîne "Garde le Smile". Ce live m'a conduite à écouter d'autres lives et un live en entraînant un autre, comme une boutade, j'ai demandé à Sandrine si elle n'envisageait pas de former des enseignants à la CAA. Note pour plus tard : ne jamais taquiner Sandrine avec la CAA hehe car ce qu'elle ne disait pas, c'est qu'elle préparait une formation en CAA pour toutes les personnes intéressées par le sujet ! Et comme, quand il est question de formation, il ne faut pas m'en promettre, me voici donc embarquée dans un groupe de bêta-testeuses de cette fameuse formation.

     

    Premier module de 2h (enfin plutôt trois, on est bavardes !) avec une introduction au concept de la CAA. En un mot : passionnant ! Je suis ressortie (de ma chambre...) bousculée mais encore plus motivée pour me lancer.

    Si vous avez des élèves/enfants non verbaux, la CAA est un sujet que vous devez absolument creuser ! Et en temps qu'enseignants, s'ouvrir l'esprit (pédagogique) à ces outils alternatifs est une nécessité.

    Voici une rapide carte mentale pour vous expliquer ce qu'est la CAA et pourquoi elle est un droit pour les enfants mais aussi les adultes en situation de handicap. J'espère, Sandrine, avoir réussi à rendre compte de ton propos.

     

    CAA, késako ?

     

    Liens utiles : ISAAC Francophone

    A plusieurs voix

    Site CAApables

    Le groupe Facebook CAA Francophone

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  • A la veille d'une nouvelle semaine d'école à la maison, je finis un chantier commencé il y a quelques semaines pour un élève dont je commencerai l'accueil bientôt (?) et qui sera finalement testé par mon fils de 3 ans dans les prochains jours.

    Mon objectif : préparer un maximum d'activités de type TEACCH pour évaluer mes nouveaux élèves plus facilement en septembre. Ca me fera gagner du temps car j'aurai sûrement de nombreux supports à préparer en lien avec les intérêts spécifiques des élèves, les emplois du temps et la gestion des comportements.

    Je vous partage le fichier qui contient tout le matériel nécessaire à la fabrication du classeur Pat'Patrouille. Vous trouverez d'autres activités ici et ici:

    Télécharger « Fichier 4_Pat Patrouille.pdf »

    Classeur d'autonomie Pat'Patrouille

    Nouvelles fiches d'inspiration TEACCH sur le thème de Peppa Pig:

    Télécharger « Fichier 5_Peppa Pig.pdf »

    Classeur d'autonomie Pat'Patrouille & Cie

     

    Télécharger « Fichier 6_Mario.pdf »

    Classeur d'autonomie Pat'Patrouille & Cie

    Pin It

    5 commentaires
  • Accueillir des élèves porteurs de TSA, c'est devoir repenser sa pratique pour y inclure une composante importante de ces troubles : les intérêts restreints (IR). Ces intérêts peuvent être extrêmement variés et précis : les IR de vos élèves ou enfants seront donc sûrement très éloignés de ceux de mes élèves (merci pour vos exemples : grec ancien en CP, panneaux routiers, ...). Je vais toutefois vous partager les ateliers que j'ai créés pour intégrer les IR dans notre travail quotidien car ils représentent une "porte d'entrée" très efficace pour mettre les élèves au travail. Peut-être vous inspireront-ils ?

    Cet article aura vocation à s'étoffer et à évoluer avec l'accueil de nouveaux élèves et/ou l'évolution de leurs IR.

     

    Exemples d'IR :

    - les panneaux de signalisation :

    Objectif: Travailler l'écriture (en script)

    Télécharger « Panneaux villes.pdf »

    Bric à brac autour des intérêts restreints

    - Les camions des grandes marques

    Télécharger « Camions_grandes marques.pdf »

    Bric à brac autour des intérêts restreints

    - Passion "Liste de courses"

    Télécharger « Liste de courses.pdf »

     

    Bric à brac autour des intérêts restreints

     

    Lecture et inférences autour d'un rond-point:

    Télécharger « inférences et rond-point.pdf »

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Il y a deux semaines, j'ai eu la chance de recevoir un nouveau kit de la société Didacto jeux. Vous vous souvenez ? J'avais déjà testé le principe de leurs kits il y a quelques mois...

    Pour rappel, Didacto est depuis plus de 25 ans la référence en matière de jeux de qualité à destination du monde éducatif et des professionnels de l’enfance, parce que pour nous, « Jouer » et « Apprendre » sont les deux facettes d’une même action.

     Avec une sélection unique de plus de 2300 jeux, et 400 nouveautés chaque année, Didacto propose un catalogue de jeux et de ressources pédagogiques riche, original et pertinent, sélectionnés chez plus de 120 éditeurs en France et dans le monde, disponibles sur notre site www.didacto.com : le meilleur du ludo-pédagogique sur un seul site !

    De la petite enfance au collège, Didacto est un partenaire reconnu et privilégié des enseignants de maternelles et de primaires, mais aussi des crèches, ludothèques et médiathèques, orthophonistes, psychomotriciens, maisons de retraite et de tous les parents soucieux de l’éveil de leurs enfants !

     

    Maintenant que le décor est planté, voici les jeux que j'ai reçus autour de la thématique des jeux de coopération Ils ont été sélectionnés par le site et m'ont permis de découvrir des jeux que je ne connaissais pas du tout :

    Gagner ensemble : les jeux coopératifs  

      Gagner ensemble : les jeux coopératifs

    Qu'est-ce qu'un jeu de coopération ?

    Les jeux de coopération sont, à mon sens, les premiers jeux qu'il faut proposer aux enfants. Les jeux les plus simples peuvent être proposés dès 18 mois et permettront à apprendre à jouer : respecter les règles du jeu, attendre son tour, ... Certains sont très célèbres comme le Verger mais il en existe de très nombreux. Dans ces jeux, on gagne ou on perd ensemble, on joue contre le jeu. Gros avantage quand on joue à plusieurs : il n'y a pas qu'un seul le gagnant qui fanfaronne (on fête la victoire tous ensemble !), ni un seul perdant qui râle (et là, c'est magique, tous les perdants se soutiennent et personne ne pleure !).

    Les jeux de coopérations peuvent également être proposés à des joueurs plus âgés surtout s'ils ont quelques difficultés pour accepter de perdre (j'ai testé avec mon mari, ça fonctionne ! Et pourtant ce n'était pas gagné ! winktongue). Les parties de jeux de société redeviennent un plaisir ! En famille ou à l'école, c'est une catégorie de jeux indispensables pour les apprentissages.

     

    Les jeux de coopération dans le dispositif ULIS-école

    Coopérer est un défi avec tous les enfants. Et je me tue à le répéter, les élèves en situation de handicap sont avant tout des enfants : certains (la majorité !) n'aiment pas perdre mais ils aiment tous jouer. Nous utilisons donc quotidiennement les jeux de société dans le dispositif : jeux individuels de type Smartgames, jeux collectifs qu'ils soient coopératifs ou nom. Cette année, plus que les autres années, j'ai un groupe d'élèves qui a d'importantes difficultés pour accepter de perdre (au point de tricher, de rejeter le jeu ou même d'être violents). Les jeux de coopération sont donc un excellent moyen de jouer, d'apprendre à perdre tout en évitant de mettre tout ce petit monde en difficulté émotionnelle. Et quand on perd avec la maîtresse ou l'AESH, c'est tout de suite moins dramatique.

    Depuis des années, j'amène les jeux coopératifs de mes enfants dans le dispositif. Ce nouveau kit a permis de diversifier l'offre et donc de motiver les élèves.

     

    Petite présentation des jeux reçus (mais il y en a beaucoup d'autres ici):

    - Fire alarm : Comme son nom l'indique, il s'agit d'un jeu sur le thème des pompiers. Mon fils de 3 ans n'aurait pas pu être plus heureux !

    Il s'agit ici d'arriver jusqu'à l'immeuble en feu avant que l'incendie ait ravagé tout l'immeuble. Les pièces sont de grande qualité : le camion de pompier, l'immeuble et les flammes sont en bois et le plateau de jeu en carton épais.

    Les joueurs lancent le dé à tour de rôle et avancent le camion jusqu'à ce que la roue à l'intérieur indique la même couleur que sur le dé. Parfait pour apprendre ou revoir les couleurs.

    Gagner ensemble : les jeux coopératifs

     

    - Playa, playa ! (de la société française Bioviva)

    Ce jeu ne pouvait pas mieux tomber : pile dans la thématique animaux de la mer et protection des océans !

    L'objectif : mettre tous les déchets à la poubelle avant que la marée monte et les emporte vers le large. Les joueurs lancent le dé chacun leur tour puis soulève un déchet. Si l'animal caché en dessous est le même que sur le dé, le joueur peut le mettre à la poubelle, sinon il le repose. Ce jeu allie donc coopération et mémorisation, il avait donc tout pour me plaire.

    Gagner ensemble : les jeux coopératifs Gagner ensemble : les jeux coopératifs

     

    Petit plus pour aller plus loin : les poubelles de tri pour trier les déchets. Ce jeu est un grand succès avec mon groupe de petits dans le dispositif.

    Gagner ensemble : les jeux coopératifs

     

    - Max le chat :

    Objectif : empêcher le chat de croquer l'écureuil, la souris ou l'oiseau dans le jardin. Les animaux doivent donc arriver à l'arbre avant Max. Ce jeu ajoute une petite touche de stratégie car les joueurs peuvent renvoyer Max dans son panier à 4 reprises. Attention à ne pas épuiser ces jokers trop vite. L'attente entre les joueurs est d'autant plus importante.

     Gagner ensemble : les jeux coopératifs

     

    - The Game

    Objectif : à la manière d'une réussite, il s'agit ici de réussir à placer toutes les cartes de la pioche dans une suite croissante ou décroissante. Les joueurs doivent s'entendre sans montrer leurs cartes.

    Ce jeu s'adresse à des joueurs plus grands : 8 ans d'après le créateur mais ma fille de 6 ans, après quelques parties, a bien compris le principe et joue avec les adultes. Nous avons eu du mal à décrocher avec mon mari et nous ne sommes pourtant pas des joueurs invétérés. Très addictif et mon coup de coeur dans ce kit ! D'ailleurs, ceux qui suivent le blog sur les réseaux sociaux ont vu passer de nombreuses stories sur ce jeux.

    Avantage non négligeable : il ne prend pas beaucoup de places et peut donc être emporté partout.

    Gagner ensemble : les jeux coopératifs  Gagner ensemble : les jeux coopératifs

     

    Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser en commentaires !

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La semaine dernière, les élèves ont travaillé avec notre petit fée sur un album que j'aime particulièrement : La baleine et le petit poisson (les ressources sont ici). L'occasion de bidouiller un nouveau jeu à mi-chemin entre la phonologie et l'encodage...

    Sur chaque baleine, vous trouverez 3 lettres, codant 3 sons, et sur chaque poisson, l'image d'un animal. Si le mot correspondant à l'image du poisson contient le son codé par l'une des lettres sur la baleine, vous pouvez poser votre poisson. Ce jeu se joue seul, le but est de placer tous les poissons avec la bonne baleine. Simple mais j'espère efficace !

    Télécharger « Phonologie_baleine et petit poisson.pdf »

    Jubarte et petit poisson en phonologie

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires