• ... approche graphémique de l'orthographe !

    D'un côté, cette approche... J'en ai entendu parler, dans les textes officiels, sur les blogs des collègues, sur FB, sur Insta mais je ne m'étais jamais vraiment intéressée à ce que cela signifiait. J'en avais une vague idée, réminiscence de mon année de concours mais rien de bien précis.

    De l'autre côté, la lecture-compréhension... Dans ce domaine j'ai essayé beaucoup de choses : lecture d'album, de mini-roman, (mini) Lectorino-lectorinette, ... Cependant, jamais je n'ai trouvé quelque chose auquel j'ai réussi à me tenir toute une année. Peut-être parce que je sentais que mes élèves n'étaient pas vraiment acteurs : trop de lecture, trop d'écriture, pas assez de manipulation, pas assez de construction des connaissances.

     

    En bref, cette année, je recommence une nouvelle fois à zéro dans ce domaine. Enfin, pas tout à fait à zéro puisqu'avec l'année particulière qui vient de finir, il me reste pas mal de tapuscrits que j'avais prévus pour 2019-2020.

    Mes objectifs : donner du sens à la lecture, revoir certains graphèmes complexes dont la lecture n'est pas totalement automatisée chez mes grands, travailler les stratégies de compréhension, mémoriser l'orthographe d'un capital de mots fréquents, tout ça sur un créneau de français une semaine sur deux (en alternance avec les modules de grammaire et mythologie). Tout un programme !

    J'ai tourné et retourné le problème dans tous les sens, j'ai lu des documents de différents circo, des documents sur eduscol et voici, après plusieurs jours de "cogitage" ce que je vais mettre en place à la rentrée ...

     

    1- Le point de départ : un album. J'ai choisi des parodies de contes.

     

    2- Les séances

    Dans chaque séance, deux parties :

    * une partie lecture avec plusieurs niveaux :

    - lecture du tapuscrit adapté

    - lecture d'une version simplifiée du texte

    - écoute du texte via le Tellimero avec quelques mots du texte à décoder pour s'entraîner

     

    * une partie orthographe autour d'un graphème

    Activité: relever tous les mots contenant une lettre (la lettre a pour la première séquence) et les classer sous la forme d'une carte mentale en fonction du son codé par cette lettre (avec d'autres dans le cas des di/trigrammes).

    Objectifs : multiples ! En fonction du graphème ! Pour la lettre a, ce sera principalement l'occasion de revoir les digrammes et trigrammes ai, an, ai, ain,... Mais pour la lettre d, par exemple, on reverra la dérivation et la notion de famille de mots qui permet de trouver la lettre muette à la fin d'un mot (le "d" de "lézard"). Ainsi, j'espère pouvoir faire un maximum de pont entre la grammaire et l'orthographe lexicale, pour vraiment donner du sens à notre travail et favoriser la mémorisation.

    Cet aspect me paraît essentiel ! Impossible de mémoriser sans faire des liens entre les informations. Essayez par exemple de vous rappelez ce que vous portiez pour Noël 2015. Vous allez nécessairement faire des liens avec d'autres informations : où vous étiez, quel âge avaient vos enfants, un événement marquant, les personnes présentes, les cadeaux,... Toutes ces informations vous permettront de vous souvenir que Tata Josette vous avait complimentée pour ...votre robe bleue !

    Pour les enfants, ce processus style "toile d'araignée" n'est pas inné : il faut l'induire, l'enseigner de manière explicite. J'aime beaucoup utiliser les cartes mentales pour cela. C'est d'ailleurs la stratégie que j'utiliserai dans ces modules de lecture-compréhension-orthographe, et que les élèves pourront réinvestir dans leur classe.

    Voici donc à quoi ces modules vont ressembler :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec plusieurs niveaux pour que tout le monde s'y retrouve :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

    Une partie lecture :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une partie orthographe avec une approche graphémique :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

    Une partie manipulation, tri, classement :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour aboutir à une carte mentale globale :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une version simplifié avec les mots à retenir :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et une version bilan :

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Si vous avez eu le courage de lire jusqu'ici et surtout si vous avez suivi mes élucubrations (et que vous avez envie d'en savoir plus...), voici une séquence de deux semaines sur l'album "Mademoiselle Sauve-qui-peut" :

    Télécharger « Module1_Mademoiselle Sauve-qui-peut.pdf »

    Télécharger « Mademoiselle Sauve-qui-peut_niveau 2.pdf »

     

    Le module 2 est prêt ! A programme, un premier travail sur la lettre "e" à partir d'un court album : Le grand méchant cochon. Très répétitif, il est plus facile à lire que "Mademoiselle Sauve-qui-peut". Les deux premiers modules peuvent tout à fait être inversés...

    Télécharger « Module 2_Le grand méchant cochon.pdf »

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Télécharger « Module 3_Les folles machines du Père Noël.pdf »

    Lecture, compréhension et ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Télécharger « Module 4_Cambouis.pdf »

    Lecture, compréhension et ...

     

    Pin It

    10 commentaires
  • A l'heure des choix de méthodes et autres réflexions pour la rentrée, voici un petit article bilan après un an de méthode Picot en ULIS-école ...

    Dans mon école, les collègues d'ordinaire utilisent la méthode Picot "Faire de la grammaire au ...". Cette année, dans une optique d'augmenter, à terme, les inclusions en français pour certains élèves, je les rejoins à mon tour. Mes grands ont donc travaillé tout au long de l'année à partir des textes et exercices de "Faire de la grammaire au CE1-CE2".

    Bien sûr, utiliser le manuel en l'état, sans adaptation, n'était pas une option. J'ai donc repris chaque module pour adapter la mise en forme des textes, diluer les activités, mettre en forme les exercices, ajouter des flashcards de vocabulaire (façon Narramus) et ... insérer chaque jour une dictée !

    Le principe de la dictée quotidienne n'est pas nouveau, nous l'utilisions déjà les années précédentes. Elle était donc encore d'actualité cette année, au format "dictée négociée" pour travailler la métacognition.

    Bilan: Tous les élèves ont réalisé d'importants progrès en orthographe grammaticale. Tous les jours, la dictée était le support de l'analyse grammaticale : colorier les noms en bleu, les déterminants en jaune, le verbe en vert, les adjectifs en rouge; puis vérifier les accords en remplaçant notamment le groupe nominal sujet par un pronom.Au début, j'avais des phrases "arc-en-ciel" puis j'ai commencé à voir les prémices d'une réflexion, pour, à la fin de l'année, constater des progrès phénoménaux.

    Les progrès sont plus mitigés en orthographe lexicale, plusieurs de mes élèves présentant une dysorthographie importante. Mais mon objectif était bien la compréhension et la justification de la chaîne des accords (qui aide beaucoup pour la compréhension des textes !). Je réalise en écrivant cet article que je n'ai pas d'image de cahiers pour illustrer... Il faudra que je vous trouve ça à la rentrée !

    Certaines dictées (notamment les dictée bilan) peuvent paraître difficiles. Pour certains élèves, je proposais une version à choix multiples, avec obligation de justifier son choix, à l'oral (si mon AESH et moi étions déjà occupées avec un groupe, je les enregistrais !). Dans ces dictées, les choix relevant de l'orthographe lexicale ont rapidement disparu pour ne laisser que les choix relevant de l'orthographe grammaticale (ce choix était d'ailleurs un axe de mon dossier professionnel de CAPPEI !).

    Si vous voulez vous lancer, je ne peux que vous conseiller cette méthode. Je recommence à la rentrée avec la version CE1 pour un groupe. J'espère constater les mêmes progrès !

    Pour vous faire une idée, je vous partage un fichier bilan avec toutes les dictées quotidiennes de cette année et un fichier avec les dictées-bilan en version "choix multiples".

    Télécharger « Un an de dictées quotidiennes_fichier bilan.pdf »

    Télécharger « Dictées à choix multiples_bilan.pdf »

    Un an avec Picot en ULIS-école : bilan

    Pin It

    12 commentaires
  • Comme promis aux personnes qui suivent le blog via la page Facebook, je prends quelques minutes en cette fin d'après-midi pour vous parler de mon acquisition du jour: la méthode Multimalin- conjugaison. Cette méthode est relativement bien connue des parents d'enfants présentant des troubles dys car elle a fait des merveilles chez de nombreux enfants quant à l'apprentissage des tables de multiplication. Pour l'avoir testée (et bien que sceptique au départ !), elle donne en effet d'excellents résultats chez les enfants avec des difficultés de mémorisation et/ou des troubles de type dyscalculie. Comment ? en se basant sur des images mentales ! Elle s'adresse donc en premier lieu à des enfants plutôt "visuels".

    Je dois vous avouer que je ne trouve pas les visuels très jolis dans la méthode Multimalin-mathématiques. Les histoires sont, à mon sens, compliquées et abracadabrantesques ! Mais le fait est que les élèves apprennent ET RETIENNENT (!!!) en s'amusant. Voilà pourquoi, j'ai décidé d'investir 24,90€ (prix Cultura) de mes propres deniers (ça servira bien un jour à mes enfants!) pour acquérir la petite soeur de la méthode mathématiques: Multimalin-conjugaison.

    Bon point: les visuels sont beaucoup plus jolis ! Chaque catégorie de verbes (pour ne pas parler de groupe...) est représentée comme un élément d'une jolie petite ferme avec tracteur, lapin, bottes de foin. Très mignon comparé à l'oeil globuleux qui figure le 6 pour les tables de multiplication. A titre d'exemple, le pronom personnel sujet "vous" est transformé en parterre de fleurs. Printanier à souhait !

    Mauvais point: L'absence de vidéos pour les auxiliaires "être" et "avoir". Toutefois, des visuels sympas sont disponibles dans le livret qui accompagne la méthode.

    Enfin, les histoires sont une nouvelle fois tirées par les cheveux mais c'est ce qui semble plaire aux élèves ! Je reviendrai donc compléter cet article quand j'aurai testé tout ça sur mes petits cobayes ;)

    La méthode Multimalin

     Site de l'éditeur

    A noter, que la famille Multimalin s'agrandira le 3 mai prochain avec une méthode d'orthographe que j'ai déja hâte de découvrir !

    Pin It

    votre commentaire
  • Je continue ma réflexion autour de la production d'écrits et surtout la mémorisation de l'orthographe des mots courants. Lors de notre rituel d'encodage, je me suis aperçue à de nombreuses reprises que mes élèves n'arrivaient pas à mémoriser ces petits mots que l'on rencontre tout le temps.

    J'ai donc entrepris de créer un affichage, que j'espère assez attrayant et fonctionnel, pour servir de référentiel à mes élèves, avec comme objectif de leur faire mémoriser un maximum de ces mots-outils souvent irréguliers mais tellement indispensables.

    Comme vous le verrez, les phrases d'illustrations sont souvent triviales, voir un peu franchement dérangées (pour dans mon état, je vous assure que je ne bois pas une goutte d'alcool!)... Si mes élèves accrochent avec le principe et les visuels, je les imprimerai en plus petit format pour mettre dans un cahier de mots. A raison de deux mots par semaines, petit à petit, leur capital mot devrait s'étoffer !

     

    Le mur des mots

    Télécharger « Mur des mots_1-20.pdf »

     

    Edit 14/08/2017: Suite au commentaire de Laetitia, voici les cartes pour le mur des mots mais sans illustration. J'hésite entre en faire un mémory, comme imaginé par Laetitia, ou juste les coller au verso de la version avec image.

    Télécharger « Mur des mots_sans illustration.pdf »

     

    Edit 22/04/2018: Voici 20 mots supplémentaires pour le mur des mots. Mes "petits" ont du mal avec la mémorisation des mots-outils de manière globale. J'espère que ces cartes les aideront ...

    Télécharger « Mur des mots_21 à 40.pdf »

    Pin It

    3 commentaires
  • Oui oui, vous avez bien lu! J'ai honte, mais la production d'écrits est ma bête noire (avec l'EPS mais je vous en parlerai peut-être un autre jour!) ! Ce ne sont pas les idées qui me manquent mais plutôt comment les mettre en oeuvre. Avec mes élèves, l'année dernère, je me suis principalement focalisée sur l'encodage de mots puis d'une phrase à partir d'un rituel instauré en cours d'année. Cette année, il est temps de m'y mettre ! Plusieurs plans d'attaque :

    1/ Le projet cartes postales, en espérant des tonnes de cartes à la rentrée ! wink2

    2/ Continuer le rituel d'encodage avec mon groupe le plus en difficulté avec en plus des temps d'autonomie autour de dictées muettes et des séries rose, bleue et verte et les lettres mobiles.

    3/ Jogging d'écriture avec un autre groupe

    4/ Listes de mots courants à mémoriser: il est difficile de trouver des listes parfaites! Je ne suis même pas sûre qu'elles existent. Je vais donc utiliser cette année l'échelle Dubois-Buyse ainsi que l'ouvrage "J'entends, je vois, j'écris" (Retz). Je viens de commencer la mise en forme (à ma sauce!) de l'échelle. Je vous partage ici les échelons 1 à 7 pour le CP et 8 à 11 pour le CE1. J'adapterai la quantité de mots à chaque élève, en privilégiant les mots les plus courants.

    La principale critique que l'on peut faire est que ces mots sont "hors contexte" de classe. Je n'ai pas de solution miracle à proposer; ajouter les mots rencontrés en classe, pourquoi pas? Mais les listes risquent rapidement de devenir indigestes, trop longues et au final impossible à apprendre.

    Voici où en est ma réflexion actuellement. Je tâtonne, je lis, je réfléchis, je change, je fais marche arrière ... erf

    J'ai honte ...

    Télécharger « Echelle Dubois-Buyse_échelons 1 à 7_CP_OpenDys.pdf »

    L'idée est d'avoir ses listes en classe sous la forme de "porte-clefs" (j'utilise des colliers rilesan pour attacher les cartes ensemble) pour que les élèves puissent travailler ses listes pendant le temps de classe.

     

    Edit 29/08/2017: Voici les échelons 8 à 11 (niveau CE1)

    Télécharger « Echelle Dubois-Buyse_échelons 8 à 11_CE1_OpenDys.pdf »

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique