• L'une des grandes questions lorsque l'on arrive sur un poste de coordo d'ULIS, c'est la gestion du temps et de tous les groupes de besoin et/ou niveaux du dispositif (sans compter les inclusions, les prises en charge médico-sociales). Autant dire que préparer une journée au sein du dispositif est un vrai casse-tête. Impossible de s'y retrouver sans un cahier journal !

     

    Parce que la question de cet outil revient souvent sur les forums et groupes de discussion, je partage ici un exemple de mon cahier journal. Il vaut ce qu'il vaut et ne convient sûrement qu'à moi mais il peut vous inspirer pour la réalisation du vôtre ...

    Le cahier journal

    Télécharger « Exemple de cahier journal.pdf »

    Pin It

    votre commentaire
  • J'ai beaucoup aimé le rituel "Chaque jour compte" l'année dernière. Il a été très efficace avec mon groupe d'élèves. Ils ont tous faits de gros progrès en numération et certains pourront même aller en inclusion dans leur classe N-1 dans ce domaine à la rentrée. Toutefois, je me vois mal leur resservir le même rituel, sous la même forme, pour une année supplémentaire !

     

    Voici donc le grand frère du "chaque jour compte", le "nombre du jour". L'idée est de choisir un nombre supérieur à 100 (voire à 1000) soit en se basant sur la date du jour (le 4 septembre pourra donner 409), une date vue en histoire ou en demandant à un élève de choisir un nombre qu'il dictera à ses camarades. Ce nombre est ensuite le support de différents petits exercices de numération: écrire en lettres, décomposer, encadrer, ajouter 10, ajouter 100, ...

     

    Voici la trace écrite à coller dans le cahier du jour :

    Le nombre du jour

    Télécharger « Le nombre du jour.pdf »

    Télécharger « Le nombre du jour_A5.pdf »

    Le nombre du jour

    Télécharger « Le nombre du jour_dys.pdf »

    Télécharger « Le nombre du jour_dys_A5.pdf »

    Pin It

    votre commentaire
  • Je continue ma réflexion autour de la production d'écrits et surtout la mémorisation de l'orthographe des mots courants. Lors de notre rituel d'encodage, je me suis aperçue à de nombreuses reprises que mes élèves n'arrivaient pas à mémoriser ces petits mots que l'on rencontre tout le temps.

    J'ai donc entrepris de créer un affichage, que j'espère assez attrayant et fonctionnel, pour servir de référentiel à mes élèves, avec comme objectif de leur faire mémoriser un maximum de ces mots-outils souvent irréguliers mais tellement indispensables.

    Comme vous le verrez, les phrases d'illustrations sont souvent triviales, voir un peu franchement dérangées (pour dans mon état, je vous assure que je ne bois pas une goutte d'alcool!)... Si mes élèves accrochent avec le principe et les visuels, je les imprimerai en plus petit format pour mettre dans un cahier de mots. A raison de deux mots par semaines, petit à petit, leur capital mot devrait s'étoffer !

     

    Le mur des mots

    Télécharger « Mur des mots_1-20.pdf »

     

    Edit 14/08/2017: Suite au commentaire de Laetitia, voici les cartes pour le mur des mots mais sans illustration. J'hésite entre en faire un mémory, comme imaginé par Laetitia, ou juste les coller au verso de la version avec image.

    Télécharger « Mur des mots_sans illustration.pdf »

    Pin It

    2 commentaires
  • Avec 11 élèves et 3 groupes de niveau à la rentrée, je me suis lancée dans la préparation d'ateliers autonomes en grammaire pour pouvoir faire travailler un groupe (ou un élève) pendant que l'AVS et moi sommes occupées ailleurs.

     

    Afin de travailler, grammaire, copie et écriture, je vous propose pour commencer des cartes à plastifier (encore) avec des phrases à reconstituer. Chaque phrase est illustrée par un dessin. Certaines phrases sont découpées mot à mot, d'autres par groupes de mots pour différents niveaux de difficulté. La phrase peut être copiée sous l'image; j'ai préféré le lignage dys au sacro-saint Seyes pour que tous puissent écrire facilement. Les cartes peuvent aussi être projeter au tableau si vous êtes équipés et les élèves écrivent la phrase sur un cahier (mais la copie au tableau est souvent difficile pour bon nombre de nos élèves!). Bref, à chacun de s'approprier l'outil ...

    Activités en grammaire

    Télécharger « Cartes-phrases à reconstituer.pdf »

    Pin It

    votre commentaire
  • Oui oui, vous avez bien lu! J'ai honte, mais la production d'écrits est ma bête noire (avec l'EPS mais je vous en parlerai peut-être un autre jour!) ! Ce ne sont pas les idées qui me manquent mais plutôt comment les mettre en oeuvre. Avec mes élèves, l'année dernère, je me suis principalement focalisée sur l'encodage de mots puis d'une phrase à partir d'un rituel instauré en cours d'année. Cette année, il est temps de m'y mettre ! Plusieurs plans d'attaque :

    1/ Le projet cartes postales, en espérant des tonnes de cartes à la rentrée ! wink2

    2/ Continuer le rituel d'encodage avec mon groupe le plus en difficulté avec en plus des temps d'autonomie autour de dictées muettes et des séries rose, bleue et verte et les lettres mobiles.

    3/ Jogging d'écriture avec un autre groupe

    4/ Listes de mots courants à mémoriser: il est difficile de trouver des listes parfaites! Je ne suis même pas sûre qu'elles existent. Je vais donc utiliser cette année l'échelle Dubois-Buyse ainsi que l'ouvrage "J'entends, je vois, j'écris" (Retz). Je viens de commencer la mise en forme (à ma sauce!) de l'échelle. Je vous partage ici les échelons 1 à 7 pour le CP et 8 à 11 pour le CE1. J'adapterai la quantité de mots à chaque élève, en privilégiant les mots les plus courants.

    La principale critique que l'on peut faire est que ces mots sont "hors contexte" de classe. Je n'ai pas de solution miracle à proposer; ajouter les mots rencontrés en classe, pourquoi pas? Mais les listes risquent rapidement de devenir indigestes, trop longues et au final impossible à apprendre.

    Voici où en est ma réflexion actuellement. Je tâtonne, je lis, je réfléchis, je change, je fais marche arrière ... erf

    J'ai honte ...

    Télécharger « Echelle Dubois-Buyse_échelons 1 à 7_CP_OpenDys.pdf »

    L'idée est d'avoir ses listes en classe sous la forme de "porte-clefs" (j'utilise des colliers rilesan pour attacher les cartes ensemble) pour que les élèves puissent travailler ses listes pendant le temps de classe.

    Pin It

    votre commentaire